Thon Rouge par Olivier26 : Maxi poisson...Maxi sensation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thon Rouge par Olivier26 : Maxi poisson...Maxi sensation...

Message par Chris2B le Jeu 20 Sep - 12:57

Ça faisait déjà des mois, des mois que je pensais à ce poisson. Les Niçois leur ont fait la fête sur les chasses en début de saison et maintenant c'est à notre tour de leur dire bonjour au broumé.

1 heure de trajet pour arriver sur poste, ça permet de commencer à ouvrir les yeux et vérifier tout le matériel. Les nylons sont nickels, les hameçons neufs et le baudrier réglé, qui sait … En chemin, le sondeur détectera beaucoup de vie et nous auront même un poisson qui nous suivra pendant 2/3 minutes à 10 mètres sous le bateau. On arrive sur zone, la mer est calme est quelques rides nous laisse envisager que certains poissons sont déjà entrain de trembler sous le bateau. Le ciseau n’a pas rouillé depuis l’année dernière et il reprend son travail, ses automatismes, sardines après sardines lâchées dans le broumé. L’eau est tellement belle que l’on peut voir les sardines partir tranquillement. Maintenant, il ne reste plus qu’a entendre une chose, le sondeur qui bip pour nous signaler un glouton. Après plusieurs passages de poissons qui ne veulent pas rester dans le broumé, ça y est on a un client, voir plusieurs d’après le sondeur …



Ce jour là, on avait fait des vifs avant de partir mais rien à faire, ce poisson ne veut pas manger. On enchaine les dérive ( pas le droit de pécher au mouillage ) et c’est la même histoire toute la journée, le poisson est bien là mais on n’arrive pas à le faire manger. On va un peut tout essayer jusqu’à la dernière dérive.

En effet, il y a des jours où vous sentez que ça sera le bon jour, alors vous insistez. Alors que l’on est à la moitié de notre dernière dérive ( 20 minutes avant de partir ), le poisson est toujours la à passer à la télé sans vouloir mordre. Je suis au broumé et mon père fait partir maintenant depuis plusieurs heures une sardine en volante sans succès. Comme le poisson tourne loin du bateau, je lui dit d’essayer de lancer face au vent vu que la sardine piégée plonge un peu plus vite, elle devrait couper le broumé là où les poissons passent.

Au premier passage , c’est le bon et je me souviens encore du « c’est parti ». Après, comme prévu, il me passe la canne et file démarrer le bateau pour suivre le poisson lentement pour ne pas se faire vider le moulinet. Hors, après quelques rushs d’une très grosse violence, j’arrive sur la fin de ma tresse, environ 40 mètres alors je gueule à mon père de mettre les gaz et nous voila à suivre le poisson à 8/9 nœuds, incroyable. Nous sommes entrain de suivre le poisson avec les cannes trolling derrière qui flapent en surface, on a un sacré client au bout de la ligne.



Une fois 100 mètres de tresse récupérés, on commence à souffler et on s’occupe des autres cannes qui sont toujours dans l’eau. Me voila en plein bras de fer avec le poisson que j’espérais toucher cette année, je ne connais pas encore la taille mais je me doute que c’est un sacré client !

C'est alors que la négociation démare et ce n'est jamais gagné avec ce poisson. Des fois, votre adversaire vous laisse une faille et il faut alors rapidement s’en servir.



Sinon c’est lui qui repart de plus belle.



La suite, il n’y aura pas d’image, sauf quand le poisson sera à bord car il y avait un peu de pression sur le bateau et pour cause.







Voila le bébé, 1,50 mètre et un bon 50 Kgs de muscle, quel pied !!!!

_________________
A chi dorme un piglia pesci ....
&
Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con, plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet Very Happy
avatar
Chris2B
Modérateur
Modérateur

Messages : 6743
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 41
Localisation : Corsica

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum