Thon Rouge par Olivier26 : Faut toujours y croire ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thon Rouge par Olivier26 : Faut toujours y croire ....

Message par Chris2B le Jeu 20 Sep - 12:39

Suite à la sortie fructueuse du matin, samedi aprem, après avoir mangé on décide d’aller sur l’eau avec Alex, un collègue, et ma sœur pour voir si on arrive toujours à trouver les calamars. Les dérivent s’enchainent mais ne payent pas, la seule chose que l’on arrivera à attraper ce sont 2 serrans sur une turlutte, quoi de plus normal …

On commence à se poser des questions, est ce que mon père n'aurait pas raison, vous ne piterez rien si je ne suis pas là et patati et patata. Le soir, retour au port et c’est branchade et compagnie, je vous laisse imaginer.

Dimanche, on avait de prévu un autre programme avec Alex, allez faire un peu de musculation au large en allant chercher le Tuna ! Pour mettre toutes les chances de notre coté, on met le réveil à 6H00 ce qui permet d’être en pêche à 8H30, parfait pour le broumé. On fait une première dérive et quand je vais pour me replacer, je regarde le GPS et je n’y comprends rien, on a une dérive complètement différente que la ligne où partent nos sardines, ça sent déjà la journée galère !

On enchaine les dérives, une / deux / trois … et de temps en temps un poisson passe sous le bateau mais ne s’arrête pas, comme si les sardines ne l’intéressait pas. On essaye un peu tout, stopper le broumé pour voir si le poisson n’est pas entrain de se gaver en fin de broumé, changer la fréquence de « lâché de sardine » on n’y arrive pas. Qui plus est, quelques tchouches viennent nous chiper les appâts, c’est vraiment mal parti !

On fait une pause casse croute vers 13h et on se remet en action pour essayer d’en faire piter un l’après midi mais c’est la même histoire jusqu’à 16H30. Il nous reste une heure de pêche et une dernière dérive pour arriver à faire un poisson.

Changement radicale de stratégie, on place les lignes à 100 mètres derrière le bateau et 2 sardines à chaque hameçon. Concernant le broumé, on passe sur des moitiés de sardines, faut faire quelque chose sinon on ne fera rien.

Il est 17H15, alors que je suis au broumé mon œil est attiré sur la canne placée à l’arrière. La canne plie 3 fois comme si on péchait la dorade sauf qu’on est avec du matos bien plus gros. Comme je vois la première « touche » je le signale à Alex qui croit que je lui montre une chasse. Le temps qu’il comprenne qu’il se passait quelque chose sur la canne le poisson a fini de tendre la ligne et le voila parti à fond les ballons, gros soulagement à bord et en même temps grosse tension, on l’a enfin notre poisson !

Je démarre vite le moteur, on ne sait jamais si le poisson décide de vider le moulinet mais après un rush de 100 bon mètres celui-ci se calme, on avait bien chargé en frein il faut dire, la tension redescend un peu. J’installe le baudrier au collègue, ça y est le bras de fer peut commencer. Au bout de quelques minutes, le poisson décide de changer de direction et revient à vitesse grand V vers le bateau, je mets vite le bateau en marche avant et Alex ramène le plus vite possible pour ne pas faire de mou.

Quelle tension à bord, Alex ne sent plus trop le poisson au bout de la ligne, perdu / pas perdu, on ne sait pas mais il faut aller vite ça c’est sur. Le bouchon arrive, je casse vite l’élastique, de même pour le plomb qui était remonté sur la ligne et Alex sent toujours une tension très faible au bout de la ligne, il est toujours là mais il est déjà devant le bateau ! Au bout de 5 minutes, on arrive à reprendre les devants, le poisson est toujours là, ouf !

10 minutes de combat plus tard, Alex est ruiné et le poisson n’est pas prêt de monter alors il décide de me passer la canne, en même temps depuis le début de la journée on fait un travail d’équipe, donc pourquoi pas pendant le combat.

Baudrier en place, c’est parti pour un bras de fer comme je n’avais pas eu depuis longtemps. Le poisson a une patate de fou, il monte, redescend, remonte sans cesse, fait des tours de bateau, il va me ruiner mais c’est pour ça que l’on va à cette pêche !

Alors qu’il arrive en surface à l’arrière du bateau, Alex est prêt pour l’attraper à la main mais je ne sais comment il arrive à se mettre à la verticale et en nous éclaboussant totalement de la tête au pied, il arrive à me reprendre une quinzaine de mètre, incroyable.



Ce passage, je vais le revivre quelques minutes plus tard, un truc de fou ! Par contre, au troisième passage au bateau se sera la bonne, Alex arrive à l’attraper et le hisser à bord.

Un super travail d’équipe, on s’était promis l’année dernière d’y retourner et on l’a fait.



A 2013 maintenant ? On verra bien ... ça dépendra de la météo avant la fermeture.

_________________
A chi dorme un piglia pesci ....
&
Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con, plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet Very Happy
avatar
Chris2B
Modérateur
Modérateur

Messages : 6743
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 41
Localisation : Corsica

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum